50 ans d’EuroShop – une carrière mondiale à Düsseldorf

This article is available in the following languages:

06/07/2016

L’année de sortie de « Yellow Submarine » et du but marqué à Wembley n’est pas demeurée gravée dans les mémoires pour ces deux seuls exploits mais son histoire s’est également écrite à Düsseldorf où pour la première fois, du 11 au 15 juin, se tenait EuroShop, et personne à l’époque ne pensait que ce deviendrait le principal salon professionnel de la vente au particulier.

Aujourd’hui, EuroShop jette un regard sur ses 50 ans de succès en tant que plateforme de l’innovation, créateur de tendances, forum de discussion et feu d’artifice déclencheur de nouvelles idées, notamment pour la vente au détail. Le secteur attend avec impatience sa 19ème édiction, du 5 au 9 mars 2017. L’année prochaine, Messe Düsseldorf espère accueillir quelque 2.500 exposants de plus de 50 pays qui couvriront tous les besoins d’investissement du secteur mondial de la vente au particulier. Compte tenu de la grande demande d’espace d’exposition, EuroShop ajoute un hall à son salon, portant ainsi à 17 le nombre total de halls qu’il occupera.

Mais EuroShop a commencé modestement. En 1966, un total de 331 entreprises y prenait part et elles n’étaient que 55 à venir de l’étranger. La surface nette d’exposition était alors de 17.193 m² et 28.762 visiteurs professionnels étaient venus s’émerveiller devant « Modern Drugstore », « Frozen Goods, the Merchandise of the Future » ou encore « Selling Textiles Up to Date ».

Le dynamisme nécessaire à la création d’EuroShop a été alimenté par un changement massif du paysage de la vente au particulier. Vers le milieu des années 1960, le « libre-service ou self-service » arrivait au terme de sa phase d’expérimentation en Europe et s’affirmait dans la vente au détail de produits alimentaires. Les petites épiceries du coin disparaissaient et les frères Albrecht lançaient leur principe révolutionnaire du discount. Dans les magasins, les rayonnages accessibles à tous, les gondoles et l’affichage de promotions remplaçaient les tiroirs, les boîtes et les vitrines de verre. Un terrain inconnu se livrait ainsi aux détaillants et aux clients. Les clients avaient, jusqu’alors, attendu devant le comptoir que leur tour soit venu. Le vendeur prenait alors le produit et la part demandée par le client, la pesait… Mais assez soudainement, les rayonnages ouverts et les étalages en vitrines ont pris une importance impressionnante.

En 1965, Messe Düsseldorf a donc décidé avec l’Institut de la vente au détail EHI, alors dénommé « Institut für Selbsbedienung » (Institut pour le libre-service), d’inaugurer un nouveau salon professionnel dédié à la vente au détail : EuroShop – L’exposition et le Congrès européens « Moderne Läden und Schaufenster » (Magasins et vitrines modernes).

À ses tout débuts, en 1966, ce nouveau salon a éveillé quelques soupçons parmi les détaillants. La presse annonçait alors que neuf associations s’y opposaient alors seules quatre associations y étaient favorables.

Lors de l’EuroShop suivant, en 1968, les critiques étaient moins virulentes et la presse exultait : « Le 2ème salon professionnel européen, EuroShop, s’est hissé au rang international ». Et : « L’uniformité du design des stands […] s’est effacé face à la témérité d’une innovation audacieuse que même les experts n’avaient pas osé imaginer. »

De 1966 à 1972, EuroShop a eu lieu tous les deux ans, et tous les 3 ans à partir de 1975 pour coller à la temporalité du moyen terme des innovations du design des magasins. Vers le milieu des années 1970, le premier logo d’un magasin et d’une vitrine était suivi de l’étoile bicolore d’EuroShop qui en est toujours la marque distinctive. Si au début, ce symbole renvoyait aux totaux affichés sur les caisses, il est également synonyme actuellement de la rencontre entre l’offre et la demande de tous les segments de biens d’équipement de la vente au particulier, qui ont progressivement enrichi le portefeuille de produits d’EuroShop. Alors que dans les années 1960, l’offre consistait principalement en équipements d’agencement de magasins, d’étalages, de mobiliers de réfrigération et de caisses de paiement, EuroShop pouvait se targuer d’avoir élargi l’éventail de ses produits à la fin des années 1990, notamment à des produits publicitaires, d’éclairage, de construction de stands d’exposition, à des produits informatiques, de gestion de systèmes d’information et d’équipement d’accès aux services, de surveillance des articles ou de gestion de la chaîne d’approvisionnement.

Depuis 2002, EuroShop peut s’enorgueillir d’une nouvelle structuration pour assurer une segmentation cohérente et plausible, ainsi que la présentation de gammes plus complètes d’exposants. EuroConcept, EuroSales EuroExpo, EuroCIS étaient, jusqu’en 2014, les quatre sous-divisions indépendantes bien que mutuellement complémentaires d’EuroShop.

Un élément clé de ce concept d’EuroShop était et demeure son programme d’accompagnement, ponctué d’événements spéciaux comme le « Designer Village » et le « Lighting Designer’s Zone », l’ « Architecture & Design Forum », « EuroCIS Forum » ou « Omnichannel Forum » ainsi que son Prix de grand renom « EuroShop Retail Design Award (ERDA) » ou les « Retail Technology Awards Europe (RETA) » (prix de la technologie de la vente au particulier) qui en valorisent le prestige.

2017 sera un jalon de plus sur la voie du développement de cet important événement mondial car l’ancienne sous-division en quatre segments disparaît, en 2017, au profit d’un système plus élaboré et tourné vers l’avenir, qui se décline en sept dimensions : POP Marketing, Expo & Event Marketing, Retail Technology, Lighting, Visual Merchandising, Shop Fitting & Store Design et Food Tech & Energy Management. EuroShop offrira ainsi un cadre plus souple, bien plus apte à présenter les évolutions de demain et les produits innovants de la vente au détail dans le monde.

Le récit des 50 années d’histoire d’EuroShop ne peut passer sous silence sa grande capacité à « créer une famille d’événements ». Dès 1997, EuroCIS, alors appelé « Retail Technology Forum » voyait le jour dans la foulée de la création d’EuroShop. Personne n’aurait pu penser que ce Congrès et son exposition deviendraient un jour le principal salon professionnel de la technologie de la vente au détail en Europe. Mais l’évolution a été positive et la redénomination du Forum EuroCIS et son organisation chaque année depuis 2006 ont été des jalons importants dans l’ascension vertigineuse de l’événement qui réunit actuellement 411 spécialistes en informatique de 29 pays et quelque 10.500 visiteurs professionnels.

C-star, Shanghai’s International Trade Fair for Solutions and Trends all about Retail, le deuxième enfant d’EuroShop, encore tout jeune, est aussi promis dès ses débuts à un avenir brillant.

Lors de sa deuxième édition, en mai 2016, ce salon professionnel annuel, qui a accueilli 180 exposants de 18 pays et plus de 7.600 visiteurs professionnels de 77 pays, s’est hissé au rang de « port d’accueil » privilégié des grands décideurs du secteur de la vente au détail en Chine, à la fois sur le plan économique mais aussi du choix informé.

À 50 ans, pas question de crise de la quarantaine pour EuroShop, bien au contraire. C’est une grande dame expérimentée et cosmopolite, entourée d’une famille, qui parvient à se rajeunir et à enflammer les passions, encore et encore.

Vous pouvez demander du matériel photographique de 50 ans d'EuroShop en envoyant un e-mail à Mme Tanja Karl, KarlT@messe-duesseldorf.de

Votre contact de presse:

Dr. Cornelia Jokisch
Tanja Karl (Assistante)
Tél.: +49 (0)211/4560-998/-999
Fax: +49 (0)211/4560-8548
Email: JokischC@messe-duesseldorf.de
KarlT@messe-duesseldorf.de